Commémoration de l’alliance entre les Français et les premières nations Mi’kmaq au XVIIIème siècle

Lundi 12 août, M. Théo Barrère, attaché culturel au sein du Consulat Général de France, a assisté à la cérémonie de dévoilement de la plaque commémorant l’alliance entre le peuple Mi’kmaq et la France au XVIIIème siècle.

Les personnalités présentes ont toutes rappelé le contexte historique dans lequel s’inscrit cette plaque commémorative.

Parmi eux :

  • L’honorable Wayne Easter, député de Malpeque, qui s’est exprimé au nom de la ministre de l’Environnement et du Changement climatique et ministre responsable de Parcs Canada, Catherine McKenna ;
  • L’honorable Brian Francis, sénateur fédéral de l’Île-du-Prince-Édouard, et premier sénateur Mi’kmaq de la province ;
  • M. Harry Holman, représentant de l’Île-du-Prince-Édouard pour la Commission des lieux et monuments historiques du Canada et maître de cérémonie ;
  • Mme Darlene Bernard, Cheffe de la première nation de Lennox Island et coprésidente de la Confédération Mi’kmaq de l’Île-du-Prince-Édouard ;
  • M. Théo Barrère, attaché culturel au sein du Consulat Général de France à Moncton et Halifax ;
  • Mme Sheri Bernard, Conseillère Première nation Abegweit et Membre du conseil d’administration de la Confédération Mi’kmaq de l’Île-du-Prince-Édouard ;
  • Mme Karen Jans, directrice d’unité de gestion à Parcs Canada Île-du-Prince-Édouard.
JPEG - 288.8 ko
De gauche à droite : Karen Jans, Sheri Bernard, Darlene Bernard, l’honorable Brian Francis, l’honorable Wayne Easter, Harry Holman, Théo Barrère.

Les premières nations de l’Est du Canada et les Français se sont rencontrés pour la première fois au début du XVIème siècle à Mi’kma’ki, territoire traditionnel du peuple Mi’kmaq qui comprend ce qui constitue aujourd’hui les provinces maritimes du Canada et la côte sud de la Gaspésie.

Ce territoire devint au XVIIème siècle le théâtre d’échanges religieux et commerciaux entre les Mi’kmaq et les colons français : la Couronne française et les chefs Mi’kmaq formèrent ainsi une alliance pour officialiser leur interdépendance caractérisée par des besoins communs sur les plans commercial et militaire.

Afin de commémorer l’importance des relations franco-mi’kmaq des siècles passés, la cérémonie s’est déroulée au lieu historique national de Skmaqn–Port-la-Joye–Fort-Amherst, site marqué par l’établissement en 1720 de la première colonie européenne de l’île Saint-Jean (l’actuelle Île-du-Prince-Édouard).

Ce dernier compte parmi les deux seuls lieux en Amérique du Nord où la Grande Alliance scellée entre les Mi’kmaq et les Français était célébrée annuellement avec des discours, des échanges de présents et des festins rappelant les liens religieux, militaires, diplomatiques et de parenté entre les deux peuples.

JPEG - 166 ko
De gauche à droite : Théo Barrère, l’honorable Brian Francis, Darlene Bernard, l’honorable Wayne Easter, Karen Jans, Sheri Bernard.

Dernière modification : 13/08/2019

Haut de page