Discours de l’Ambassadrice de France au Canada

- Retrouvez le lien vers la vidéo : Ciquez ICI
..........................................................................................................................................................................................

Ottawa le, 21 octobre 2020

"Mesdames et Messieurs,
Monsieur le Proviseur,
Mesdames et Messieurs les enseignants,
Mesdames et Messieurs les membres de la communauté éducative,
Mesdames et Messieurs les présidents d’association de la communauté française d’Ottawa-Gatineau,
Mesdames et Messieurs,
Chers élèves,

Vendredi dernier, Samuel Paty, professeur en collège, père de famille, a été lâchement assassiné. Cet enseignant enthousiaste, expérimenté et apprécié de ses élèves, leur enseignait ce qu’est la liberté d’expression, un des piliers de notre démocratie. Il leur enseignait aussi la liberté de croire et la liberté de ne pas croire ; Parce qu’il cherchait à faire de ses élèves des citoyens libres, éclairés, il a été assassiné, à la sortie du collège, victime du terrorisme islamiste.

Cet acte barbare est inqualifiable et d’autant plus odieux qu’il vise un professeur, un serviteur de l’État, un serviteur des enfants.
Notre émotion est très vive, et nous ressentons jusqu’ ici cette onde de choc car lorsqu’un professeur est touché, c’est toute la République qui est blessée.

A Paris, aujourd’hui même un hommage national à Samuel Paty a été rendu par le Président de la République à La Sorbonne.
Le lieu n’a pas été choisi au hasard, la faculté de la Sorbonne est un symbole du siècle des lumières, un carrefour des idées et de la liberté d’en débattre, un haut lieu d’éducation. Et il n’y a pas d’éducation sans liberté, et c’est aussi pour cela que nous sommes réunis à Claudel ce matin.

Notre Président de la République l’a dit fermement et simplement : « Ils ne passeront pas. Nous ferons bloc. L’obscurantisme et la violence qui l’accompagne ne gagneront pas. Ils ne nous diviseront pas ».
Face à ceux qui veulent diviser au nom de la religion, nous resterons unis.
Face aux tenants de l’obscurantisme, nous resterons fidèles à notre idéal de liberté, de laïcité et de tolérance.

Chers enseignants et membre de la communauté éducative,
La crise sanitaire vous a déjà éprouvé, et depuis des mois, vous vous donnez sans relâche pour continuer à enseigner à vos élèves. Pour cela, vous forciez déjà notre admiration.
Après cet attentat de Conflans-Sainte-Honorine, je saisis votre désarroi mais je sais que rien ne vous détournera de votre mission : car Faire école, c’est faire grandir nos enfants dans et pour la liberté.
Dans votre mission, vous pouvez compter sur le soutien de l’Ambassade, sur le soutien de l’AEFE, sur le soutien du Gouvernement de la France.
Merci pour ce que vous faîtes, merci d’être à votre manière, quotidiennement, dans la discrétion des salles de classe, les gardiens pacifiques et amoureux de la liberté et de la transmission du savoir.

A vous aussi, chers élèves, je veux dire quelques mots.
Quelle que soit votre classe, votre âge, votre nationalité, je vous que vous sachiez que votre école, votre collège, votre lycée reste un lieu de paix.
A Claudel, vous pouvez apprendre et travailler en toute sécurité et en toute sérénité. Profitez-en.
Continuez à grandir avec confiance, à vous instruire : vous verrez, le savoir vous rendra libres, libres de croire ou de ne pas croire, d’être d’accord ou pas d’accord, libres de penser, libres de vous exprimer. Bref d’être ce que vous êtes.
Ici, et grâce à vos enseignants, vous apprenez à devenir des citoyens adultes, capables de débattre, de respecter les opinions différentes, capables de tolérance et de bienveillance.
Vous vivez au Canada, pays qui partage ces valeurs avec la France, c’est une chance, profitez-en.

Mesdames et Messieurs,
Le président de la République l’a dit, notre détermination à promouvoir et défendre les valeurs qui nous sont chères est plus forte que jamais.
Nous allons donc observer une minute de silence.
Qu’elle nous permette de rendre hommage à Samuel Paty.
Qu’elle nous permette aussi de dire notre attachement à la liberté d’expression, à la République, à son école, à ses valeurs et à la France.

Je vous remercie."

Dernière modification : 21/10/2020

Haut de page